La durée idéale pendant laquelle il faut souscrire une assurance décès

Menu de mon-assurance-deces.fr ≡

Bonjour à tous, je vous souhaite la bienvenue pour ce 13ème épisode de la série mon-assurance-deces.fr qui va aborder le choix de la durée optimale à choisir pour la durée du contrat.

Le principe de base : contrat annuel avec tacite reconduction

Si vous avez suivi notre 9éme épisode sur la fiscalité vous avez compris que l’imposition n’est faite, avant les 70 ans, que sur la dernière prime annuelle.
La conséquence est qu’il est impératif qu’un contrat soit annuel.
Refaire, chaque année, un nouveau contrat, bien que cela soit possible, n’est pas obligatoire si la tacite reconduction est prévue.
Cela évite une nouvelle sélection médicale et permet de continuer tranquillement vos garanties.
Pour autant, à chaque échéance annuelle vous avez la possibilité de mettre un terme au contrat en le résiliant.

Un choix entre la durée minimale et la durée maximale

La durée d’un contrat, ou plutôt dans des termes exacts, la fin de la tacite reconduction se décide lors de la souscription, c’est bien entendu le souscripteur qui prend la décision avec l’accord de l’assuré.
Il y a une durée minimale qui est, chez nous, la fin de la première année d’assurance, ce qui correspond à une résiliation à la première échéance annuelle post souscription.
La durée maximale, soit la fin de la tacite reconduction, dépend du contrat que l’on vous propose. Chaque contrat a en effet une date de fin des garanties qui est, le plus souvent, exprimée en fonction de l’âge de l’assuré.
Cet âge qui sonne le glas des garanties est le terme le plus lointain que vous pouvez choisir. Attention de ne pas confondre l’âge limite des garanties avec l'âge limite de souscription.
En effet, comme vous le savez déjà, la fiscalité change après 70 ans, beaucoup de contrats fixent d’ailleurs la limite de souscription à cet âge charnière tout simplement pour être certains de vous faire respecter la fiscalité française.
Par contre, il est fréquent que la fin des garanties soit supérieure à 70 ans mais va rarement à des âges très importants tout simplement car les cotisations sont exorbitantes.

Le devoir de conseils : souscrire pour la durée maximale

En prenant en compte les éléments suivants, CGPN a tranché la question pour vous.

  •Durée courte ou longue, cela ne change absolument rien aux cotisations pour les contrats que nous commercialisons (ce qui sous-entend que pour certains contrats cela a une importance, soyez patient dans deux épisodes vous aurez la réponse).

  •Vous avez la possibilité de mettre un terme à votre contrat chaque année.

  •CGPN n’a toujours pas de boule de cristal et ne maîtrise pas l’avenir, comment savoir si ce n’est pas à votre retraite ou plus tard, alors que votre état de santé s’est dégradé, qu’une assurance décès sera nécessaire pour assurer un prêt relais le temps de troquer votre résidence principale contre la résidence de vos rêves à l’autre bout de la France.

  •De plus en plus de seniors désirent s’assurer et croyez-moi ce n’est pas toujours évident de leur trouver une solution.

Pour toutes ces raisons et malgré vos justifications, qui peuvent être légitimes, CGPN a pris la décision radicale d’accepter uniquement les demandes de souscription pour les durées maximales.
Dès le lendemain de l’acceptation de votre souscription, vous pouvez très bien nous signifier votre résiliation même si vous la programmez dans plusieurs années.
Attention, pour nous, une résiliation devrait toujours se faire au dernier moment en respectant bien entendu la durée du préavis. Imaginez qu’on vous diagnostique un cancer six mois avant le terme précoce de vos garanties que vous avez décidé il y a des lustres.
En agissant ainsi, notre devoir de conseils est rempli et vous prenez bien conscience que c’est vous qui décidez de mettre un terme prématurément à votre contrat et ceci avec toutes les conséquences que cela implique.

Je vous remercie d’avoir été au bout de cet épisode et je vous donne rendez-vous au prochain qui là sera un vrai choix pour vous, à savoir la périodicité des cotisations.